LA CLÉ DE LA CHAMBRE À LESSIVE

Un film de Floriane Devigne

Claudina la clé
Dossier de presse

Année : 2013

Durée : 71 mn

Coproductions : Les Productions de l’œil sauvage avec Alina Films / TSR / Tv Tours avec les soutiens du Fonds d’innovation audiovisuelle (Aide au développement Renforcé), de la Région Centre, de la Procirep et de l’Angoa, de l’OFC, Ville de Genève, Suissimage, de la Bourse Louis Lumière et de la Fondation Migros – Brouillon d’un rêve SCAM.

Sélections festivals : Grand Prix SRG SSR à Visions du Réel ; Prix de la diversité (Acsé) à Traces de Vies, Prix du Meilleur Film au Human rights documentary film festival de Vilnius ; Festival de Locarno (Appellation Suisse), Pusan Festival Film International, Etonnants voyageurs, Message to men, Saratov Sufferings, RIDM (Horizons) ; Doc Buenos Aires ; Festival d’Anuuruaboro ; This human world Festival à Vienne – Doc Alliance ; DocPoint – Helsinki Documentary Film Festival ; Watch docs Varsovie, Krakow film festival, Journées de Soleure ; One World International Human Rights Documentary Film Festival – Prague ; Millenium Bruxelles ; Etats généraux du documentaire sélection SCAM, Festival Jean Rouch, International and European Forum on Migration Research (Turin) ; CineMigrante International Film Festival (Buenos Aires), 16th International Documentary Encounter of Bogotá ; tournée « des hommes et des lieux » Mexique ; Festival de documentaires « Cinéma sous les étoiles » – Montréal ; Mois du film documentaire, Panorama du documentaire Européen, Le Caire, Freiburger Film Forum ; Institut français – Universciné ; Sortie salles en Suisse – 24 avril 2013 – Barcelone au Zumzeig septembre 2014.


Synopsis : Dans l’immeuble du 85, rue de Genève à Lausanne, la clé de la chambre à lessive est bien plus qu’une simple clé servant à ouvrir la porte de la buanderie collective. La rencontre entre ce symbole d’une mentalité respectueuse de l’ordre bien helvétique et les locataires placés dans des appartements de secours par le service social de la ville ne va pas de soi.
Traditionnellement située dans les caves, les habitants se partagent ici cette minuscule chambre à lessive dans le hall d’entrée de l’immeuble, les sous-sols étant réservés à la prostitution. Pour faire régner l’ordre et la pro- preté, le propriétaire a engagé Claudina, une nouvelle dame lessive.