Sélectionner une page

304 x 308 (presque le silence)

Un film de Bernard Bloch

Durée

26 mn

Année

1994

Synopsis

Le travail monomaniaque de Michel Parmentier s’apparente à la répétition du même. Le principe actif de ce travail s’appuie sur l’idée de séries. Le pli en est l’élément structurel principal. Il est à la fois ce qui permet de jeter un voile sur le non peint et ce qui rend possible une existence de surface, ce que Michel Parmentier appelle le dit et le non dit. Cette surface ne saurait exister sans cette « mise en scène » silencieuse de l’acte de peindre. Sans ce qui précisément ressemble à une apparence de bricolage avec un minimum d’outils pour opérer le pré-pliage des surfaces de calque, l’agrafage de lès, le « tapage » à l’oil bar, le dépliage et la signature.

Coproductions

Centre Georges Pompidou avec la participation du Ministère de la Culture – DAP.

Autres diffusions

BPI, Documentaire sur Grand Ecran, Festival de Turin.

Scénario

Agnès Foiret & Bernard Bloch

Directeur de la photographie

Michel Taburiaux

Montage

Pierre Mandrin

Son

Claude Hivernon

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail